Aside

Fonctionnement et amende du radar feu rouge.

Le radar feu rouge est entré en action en 2009 afin de contrôler et verbaliser automatiquement les automobilistes ne respectant pas cet élément essentiel du code de la route. Comment fonctionne-t-il et quelles sont les sanctions encourus. Tout Ce qu'il faut savoir sur le radar feu rouge.

Accueil > Articles > Radar feu rouge : fonctionnement, amende et perte de points.

Griller un feu rouge est l'une des infractions les plus dangereuses du code de la route pouvant engendrer des accidents très violents. Afin de mieux contrôler les automobilistes se permettant de réaliser cette faute, la France a mis en place des « radars feux rouges » dès 2009 sur des zones très ciblées. Mais, quelles sont les caractéristiques de ces types de radars ?

Qu’est-ce qu’un radar feu rouge ?

le radar feux rouge

Le radar feu rouge connu aussi sous le nom de radar de feu tricolore est un équipement de contrôle ayant la forme d’un gros boîtier rectangulaire qui fait partie de la catégorie des radars de franchissements. Au même titre que les feux de circulation, ce radar s’installe sur un poteau mesurant 3 mètres de haut. Installé à une vingtaine de mètres du feu tricolore, il repère et enregistre les infractions de franchissement d’un feu clignotant (orange) ou d’un feu rouge.. À l’inverse des autres types de radars, celui-ci ne possède pas de panneau puisque le feu est déjà une forme de signalisation.

Comment sont installés les radars feux rouges ?

Le radar feu rouge est directement implanté près des lieux à circulation dense pour protéger les personnes les plus fragiles. En général, ce sont les zones près des établissements scolaires avec des traversées dangereuses telles que les axes de trafic importants ou les grands carrefours. La première mise en service à eu lieu le 3 juillet 2009 à Vésinet dans les Yvelines.

A ce jour, d'après le site de la sécurité routière, il y aurait 694 radars de feu en France, dont 96 à Paris. En 2017, ils sont à l'origine de près de 80 % des verbalisations de cette infraction.

Le mode de fonctionnement d’un radar feu rouge

Le fonctionnement de ce dispositif de contrôle reste simple et facile à comprendre. Pour qu’une infraction ait lieu, vous devez être flashé deux fois avec une prise par l’arrière. En effet, les photos prises par l’arrière permettent de vérifier si l’infraction s’est bien produite, notamment le franchissement de la signalisation au sol. Le premier cliché est pris quand vous avez franchi ou chevauché la ligne d’effet du feu représentée par des pointillés. La deuxième photo sert à prouver que le véhicule a continué à poursuivre sa route en dépassant le feu tricolore. Il faut préciser que le radar fonctionne jusqu’à une distance de 30 mètres et prend le second cliché 3 mètres après le lieu d’infraction.

Par conséquent, un agent de verbalisation ne peut pas envoyer une contravention si l’auto reste à l’aplomb du feu et que seul un flash s’est mis en marche. La voiture n’a donc pas commis une infraction quand le second flash ne s’est pas déclenché et qu’elle reste toujours avant le feu. C’est également le cas pour le véhicule long qui passe au feu orange alors que sa remorque est prise dans le rouge.

Autre information importante, le radar de feu rouge ne se déclenche pas lorsque le feu est orange, uniquement au rouge.

Enfin, il existe plusieurs versions d'appareils et différentes marques (Mesta 3000 FFR, Gatso GTC GS11, Aximum Captor). Certains émettront donc un flash visible à l’œil et d'autres non. Il ne faut pas se fier au flash pour savoir si vous allez être verbalisé ou non.

Fonctionnement du radar feu rouge

Le cas d’un véhicule prioritaire et d’un radar de feu rouge

Même s’il faut respecter le marquage implanté au sol et le feu tricolore pour ne pas être verbalisé, il existe des exceptions qui peuvent justifier l’action du conducteur. La seule raison valable pour griller un feu est de laisser passer un véhicule prioritaire. Parmi ces véhicules on compte les ambulances, les pompiers, le SAMU et la police. Bien que le flash se déclenche, le Centre automatisé de constatation des infractions routières ou CACIR n’envoie pas une contravention.

En revanche, il faut que le passage du véhicule prioritaire soit prouvé dans les deux photos. Dans ce cas, l’intervention d’une personne peut également jouer le rôle de justificatif.

Quelle contravention reçoit-on après le flash du radar ?

Pour que la contravention puisse être valide et envoyée au conducteur, elle doit comporter certaines mentions obligatoires. Ainsi, l’avis de contravention comporte obligatoirement :

Concernant le principe de vide juridique du feu rouge, l’avocat du conducteur peut contester l’avis. Ce professionnel du droit peut démontrer que le radar n’a pas reçu les vérifications régulières pouvant garantir son fonctionnement. Parfois, l’avocat demande la nullité de la procédure à cause de l’absence de l’une des pièces justificatives énoncées ci-dessus. La récupération des clichés restent la solution la plus appropriée afin de voir s'il est possible de contester l'infraction.

Le conducteur a le droit de demander les photos prises par le radar au moment de l’infraction auprès des autorités compétentes. Toutefois, il devra fournir des pièces justificatives comme : une photocopie de la pièce d’identité, de l’avis de contravention et du certificat d’immatriculation ou la carte grise.

Les conseils pour éviter d’être flashé par le radar

Pour éviter le flash du radar feu rouge, vous devez bien entendu respecter le Code de la route et vous arrêtez avant la ligne de feux. Par conséquent, il est de votre devoir d’adapter la vitesse de votre voiture quand vous vous approchez d’un feu et que vous anticipez le passage de la couleur orange au rouge (surtout s'il est vert depuis un moment). Vous ne devez pas accélérer au feu orange si vous voulez vous arrêter à temps. Il est également important de surveiller les véhicules à l’arrière pour pouvoir les informer de votre arrêt avec vos feux de stop.

Les principales sanctions d’un flash par un radar feu rouge

En raison des graves conséquences que cela peut engendrer, le non-respect d'un feu tricolore est lourdement sanctionné. Actuellement, le conducteur flashé reçoit un retrait de 4 points sur son permis associé à une amende de 135 euros. Vous trouverez un rappel des sanctions dans le tableau ci-dessous et trouverez plus d'informations sur notre page dédiée à cette infraction.

Classe de l'infraction Perte de points Amende forfaitaire Amende minorée Amende majorée Amende maximum
4éme classe - 4 points 135 € 90 € 375 € 750 €

Présent dans les zones urbaines disposant d’un trafic dense, le radar feu rouge permet de détecter en priorité les franchissements des feux tricolores. Certaines versions de ce radar peuvent également contrôler les excès de vitesse lorsque le feu est au vert. Infraction également très commises dont vous trouvez plus d'informations sur cette page.

Publié le 30-09-2019 : dernière mise à jour le 01-10-2019.