Aside

Non-respect du feu rouge : amende, retrait de points et récupération.

Non respect d'un feu rouge : infraction faisant partie des plus constatées par les forces de l'ordre et pouvant être également constatée par les radars automatiques de feux tricolores. Cette infraction est de 4éme classe et entraîne la perte de 4 points sur le permis.

Accueil > Articles > Feu rouge : amende, perte et récupération de points.

Les feux de signalisation font partie intégrante du paysage urbain français. Véritable régulateur du trafic routier au sein de l’ensemble des villes françaises, ils permettent de faire cohabiter, avec efficacité, usagers de la route et piétons. Ces feux, tricolores (rouge – orange – vert), ont une signification importante pour les automobilistes, point que nous évoquerons ultérieurement.

Le feu rouge : définition et histoire.

Feux rouge récupération de points

Dispositif routier essentiel dans son rôle de régulation du flux, il s’adresse à l’ensemble des usagers de la route, mais aussi aux piétons. Pour les automobilistes, ces feux de circulation sont tricolores : le rouge signifiant l’arrêt immédiat, le feu orange laissant aux conducteurs la possibilité de le franchir en cas de danger uniquement et le feu vert, autorisant le passage. Ils peuvent être accompagnés de flèches directionnelles, utiles dans les carrefours les plus importants.

Le premier feu de signalisation aurait été mis en service à Londres, en décembre 1868, par un ingénieur prénommé J.P Knight. Petit à petit, ils se généralisent dans le monde entier et deviennent tricolores après l’ajout d’une couleur jaune/orangé, entre le rouge et le vert. Cette généralisation touche également la France où l’on voit apparaître les premiers feux de circulation dès 1920 grâce à Léon Foenquinos, son inventeur. L’année 1923 marque, le début de la prolifération de ces systèmes sur tout l’hexagone français puisqu’en mai, est installé le premier feu à Paris. Ces premiers feux subissent rapidement une évolution technique importante : en effet, des diodes électroluminescentes viennent remplacer les ampoules vieillissantes.

D’une grande efficacité, ces feux de signalisation remplissent différentes missions, permettant à chacun de coexister sereinement : ils assurent la sécurité de l’ensemble des usagers de la voirie, automobilistes et piétons tout en apportant une certaine fluidité au trafic routier, parfois dense. Au-delà de cette mission principale, ils s’acquittent de missions variées, toutes aussi importantes comme :

Son principe simple, basé sur l’utilisation d’un code couleur, permet à tous de l’appréhender facilement. La couleur rouge signale à tous les usagers de s’arrêter dans la proximité du feu, matérialisée par une ligne au sol. Le jaune/orange indique que les conducteurs doivent s’arrêter au feu, sauf en cas de conditions de sécurité insuffisantes. Enfin, le vert autorise le passage des voitures.

Ces dispositifs routiers ont une certaine particularité, en France. Installés généralement dans un carrefour, ils indiquent à chaque automobiliste la bonne conduite à adopter. À l’intérieur de l’hexagone français, certaines couleurs ont une signification particulière : le jaune clignotant invite le conducteur à observer une grande prudence. Il peut franchir le feu, mais doit laisser la priorité à droite en cas d’arrivée d’un autre véhicule. De son côté, le rouge clignotant signale la proximité d’un danger ou d’un obstacle entravant la voirie comme un passage à niveau, un pont mobile ou autre.

Quelles sont les différentes sanctions encourues pour le non-respect d’un feu rouge ?

Infraction grave réglementée par le Code de la route, le non-respect d'un feu rouge appartient à la catégorie de contravention de classe 4. Elle peut être constatée de manière automatique par un radar feu rouge, elle entraîne la perte de 4 points sur le permis de conduire, une amende forfaitaire allant de 90 € à 375 € en cas de majoration, le maximum étant de 750 €. Enfin, cette infraction peut également entraîner une suspension du permis de conduire d’une durée de 3 ans. Une fois l’amende réglée, votre retrait de point prend effet. Pour les détenteurs d’un permis probatoire, un stage de sensibilisation à la sécurité routière est imposé. Étant une infraction de classe 4, les points perdus pour non-respect d'un feu rouge se récupère au bout de trois ans sans infraction.

Synthèse sanctions pour non-respect d’un feu rouge.

Classe de l'infraction Perte de points Amende forfaitaire Amende minorée Amende majorée Amende maximum
4éme classe - 4 points 135 € 90 € 375 € 750 €

Le feu est orange : que faire ?

À l’approche d’un carrefour équipé de feux de circulation, il est conseillé à tout automobiliste de ralentir surtout si le dispositif est au vert depuis quelque temps. Ce ralentissement permettra de mieux appréhender le changement de couleur et d’anticiper votre arrêt. Si l’ensemble des conditions de sécurité routière sont réunies, il vous faudra vous arrêter. Au contraire, l’insuffisance de celles-ci (non-respect des distances de sécurité par l’automobiliste suiveur, en l’occurrence) autorise le franchissement du feu orange afin d’éviter tout risque d’accident.

Sanctions pour non-respect d’un feu orange.

Classe de l'infraction Perte de points Amende forfaitaire Amende minorée Amende majorée Amende maximum
2éme classe 0 point 35 € 22 € 75 € 150 €

Où doit-on s’arrêter ?

Depuis 1998, les autorités compétentes ont mis en place des espaces réservés aux cyclistes à certains feux de signalisation. D’abord boudé par les automobilistes, ce sas vélo réglementé fait l’objet de l’attention des agents, qui peuvent dresser des verbalisations en cas de non-respect. Ces espaces se matérialisent de façon simple : deux lignes blanches marquées en pointillé, accompagné du logo de vélo. Réglementé par l’article R.415 - 15 du Code de la Route, il vise à permettre aux cyclistes d’être davantage appréhendés par les usagers. Si votre véhicule stationne sur ce sas et que vous êtes conducteur, une contravention de 2e classe s’élevant à 35 € peut vous être adressée, sans aucun retrait de point.

Un véhicule prioritaire, puis-je dépasser le feu rouge ?

Il subsiste une seule exception au franchissement d’un feu rouge. En effet, si vous êtes suivi par un véhicule d’intervention (police nationale et municipale, gendarmerie, douanes, pompiers, SAMU, etc.) et que celui-ci souhaite passer devant vous, vous pouvez franchir le feu afin de le laisser passer. Votre franchissement peut être toléré seulement si les véhicules cités ci-dessus indiquent leur présence par une sirène ou un feu bleu clignotant. Votre refus de priorité peut être aussi verbalisé par une amende de 4e classe de 135 € et un retrait de 4 points.

Sanction pour refus de priorité à un véhicule d'intérêt général prioritaire à un feu rouge.

Classe de l'infraction Perte de points Amende forfaitaire Amende minorée Amende majorée Amende maximum
4éme classe - 4 points 135 € 90 € 375 € 750 €

Le feu rouge clignotant d’un passage à niveau

Les passages à niveau permettent d’assurer la bonne coexistence entre train et automobilistes. Quand vous l’approchez, il vous faudra ralentir et stopper votre véhicule au feu dès que celui-ci clignote au rouge. Ne tentez jamais de franchir la voie ferrée et ne vous arrêtez jamais sur la voie de passage. Deux types de passages à niveau existent : ceux équipés de barrières, obligeant votre arrêt dès que ces dernières s’abaissent et ceux sans barrières, vous invitant à vous arrêter avant le passage à niveau. Enfin, en cas de blocage sur une voie ferrée, enfoncez la barrière devant vous.

En cas de non-fonctionnement du feu rouge

Vous pouvez être confronté à un feu rouge dégradé ou en travaux. Dans ce cas, référez-vous au panneau placé sur celui-ci pour connaître la bonne attitude routière à adopter. Si le feu tricolore ne dispose d’aucune signalisation, c’est la règle de la priorité à droite qui s’applique.

Et les cyclistes ?

En ce qui concerne les cyclistes, de nouvelles signalisations ont vu le jour. Celles-ci, contrôlées par les maires, autorisent les cyclistes à tourner à droite lorsqu’il n’y a pas de voie spécifique même si le feu est rouge. Les législations actuelles permettent aux élus d’ajouter aux dispositifs existants, des signalisations exclusivement destinée aux cyclistes. Ce nouveau système comprend des panonceaux, des feux jaunes clignotants indiquant une silhouette de vélo et montrant à l’aide de flèches la direction à suivre.

Nos conseils

Voici quelques conseils pour mieux anticiper le changement de signalisation aux feux de circulation. Il faut avant tout conserver votre sang-froid quand vous vous dirigez vers un feu vert. Commencez à ralentir et à freiner pour prévenir tout changement soudain. Il ne faut surtout pas accélérer, espérant pouvoir passer en force. Si les conditions le permettent (15 mètres restants environ), effectuer un freinage sûr, en veillant sur vos rétroviseurs.

En définitive, le conducteur, doit impérativement garder un œil attentif sur l’état du feu, quelle que soit sa couleur. Le respect de cette réglementation permet à tous, automobilistes, piétons, poids-lourds, cyclistes ou deux-roues de cohabiter efficacement et en toute sécurité sur l'ensemble du territoire national.

Publié le 31-07-2018 : dernière mise à jour le 03-08-2018.