Aside

La distance sécuritaire entre véhicules

Infraction peu connue, le non-respect des distances de sécurité est une infraction de 4éme classe entrainant la perte de 3 points sur le permis de conduire. Il est important de connaître quelques astuces pour évaluer cette distance rapidement et appréhender les actions des autres conducteurs.

Accueil > Articles > Non-respect des distances de sécurité : amende, perte de points, contestation...

Afin de diminuer le nombre de blessés et de morts sur les routes de France, la prévention routière nous incite à suivre plusieurs recommandations. Une de ses recommandations phares est de respecter au mieux les distances de sécurité afin d'éviter les chocs par l'arrière. D'ailleurs, le non-respect de ces distances est une infraction au code de la route qui entraîne une amende et un retrait de points.

Qu’appelle-t-on distance de sécurité ?

La distance de sécurité correspond tout simplement à la distance parcourue par un véhicule pendant un intervalle de 2 secondes. Plus la vitesse du véhicule est élevée, plus sa distance de sécurité s'allonge. Par exemple, pour un véhicule roulant à 80 km/h, cette distance est de 48 mètres, alors qu'à 120 km/h elle sera de 72 mètres.

Il existe une particularité pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes ou supérieur à 7 mètres. Lorsque deux véhicules de ce type se suivent sur une route hors agglomération, ils doivent conserver une distance minimale de 50m quelques soit la vitesse à laquelle ils se déplacent. Cet espacement permet aux véhicules de plus petit gabarit de pouvoir se rabattre entre eux lors d'un dépassement.

En cas d'imprévu, on estime le temps de réaction du conducteur à 1 seconde. C'est à dire que face à une situation inattendue, entre la perception de celle-ci et la réaction du conducteur, il se sera écoulé 1 seconde et la distance parcourue par le véhicule sera de plusieurs mètres. La distance de sécurité permet donc de couvrir l'intervalle de deux mesures du temps de réaction, ce qui est très peu. Cette notion de distance de sécurité a été ajoutée au code de la route français fin 2001.

À quoi servent les distances de sécurité ?

Ces distances sont réellement bénéfiques pour les conducteurs, et ceci pour plusieurs raisons. Tout d'abord, elles permettent aux chauffeurs d'avoir le temps d'anticiper et de réagir face à des circonstances imprévues. Bien que très courtes, ces deux secondes permettent au cerveau du conducteur de voir la situation, l'identifier, l’analyser, puis de réagir du mieux possible.

Ensuite, en anticipant les situations possibles, votre conduite devient plus souple et donc plus économe. Enfin, les distances de sécurité vont laisser de l'espace aux conducteurs provenant d'autres voies pour s'insérer dans le flux de véhicule, ce qui a pour effet de réduire les embouteillages.

Comment calculer et évaluer l’écart entre deux véhicules ?

Pour calculer la distance de sécurité, rien de plus simple. Tout d'abord, il faut multiplier la dizaine de votre vitesse par 3. Ceci permet de convertir les km/h en m/s. Puis, comme on cherche la distance pour 2 secondes, il faut multiplier ce résultat par 2. Ainsi, si vous roulez à 90 km/h, cela équivaut en m/s à 9x3 = 27 m/s. Votre distance parcourue en 2 secondes est donc de 27x2 m, soit 54m. Par temps de pluie, la distance de sécurité à respecter reste identique, c'est la vitesse à laquelle le véhicule se déplace qui doit-être réduite de 20 km/h minimum.

Calcul distance de sécurité.

Maintenant que l'on sait comment calculer cette distance, comment l'évaluer en pratique ? Selon le contexte, plusieurs astuces permettent de le faire. Vous pouvez tout d'abord prendre un repère fixe. Dès que la voiture qui vous précède le dépasse, vous devez compter 2 secondes avant de l'atteindre à votre tour. Ou vous pouvez aussi avoir le temps de prononcer deux fois "pas si près" avant d'atteindre le repère.

Évaluer distance de sécurité (astuce).

Si vous êtes sur une voie rapide ou une autoroute, vous pouvez vous aider des bandes d'arrêt d'urgence. En effet, il suffit de laisser la distance de 2 bandes entre vous et le véhicule qui vous précède pour respecter les distances de sécurité.

Respect des distances de sécurité sur autoroute.

Enfin, dans les tunnels, il faut pouvoir compter au moins 2 lumières bleues entre chaque véhicule, en marche comme à l'arrêt. Ceci afin de permettre aux éventuels secours d'intervenir et surtout de limiter les risques d'asphyxie.

Calcul des distances de sécurité dans un tunnel.

Quelles sont les sanctions en cas de non-respect des distances de sécurité ?

Si les distances de sécurité ne sont pas respectées, en ville comme en dehors des agglomérations, vous pouvez recevoir une amende de 4ème catégorie. Cela signifie concrètement :

Classe de l'infraction Perte de points Amende forfaitaire Amende minorée Amende majorée Amende maximum
4éme classe -3 points 135 € 90 € 135 € 375 €

Suite à l'incendie survenu dans le tunnel du Mont-Blanc le 24 mars 1999, une attention particulière est portée sur le respect des distances de sécurité dans les tunnels. Pour la simple et bonne raison qu'un accident dans un tunnel peut-être très lourd de conséquences. La distance de sécurité à respecter est de 150m dans les tunnels (même à l'arrêt) et les sanctions sont alourdies en cas d'infraction. En effet, en cas de récidive de cette infraction à l'intérieur d'un tunnel en moins d'un an, l'automobiliste risque :

Cette infraction au code de la route étant de 4éme classe, les points perdus sont restitués après un délai de trois années sans nouvelle infraction.

Comment contester une contravention pour non-respect des distances de sécurité ?

Comme toute amende, sous certaines conditions, vous pouvez la contester. De plus, une faille juridique existe concernant cette infraction. En effet, il faut prouver le caractère dangereux de votre conduite. Il faut donc prouver qu'à la vitesse où vous avez été contrôlé, la distance de sécurité avec le véhicule vous précédent n'était pas adaptée. Effectivement, en l'espace de deux secondes à 50 km/h, on ne parcourt pas la même distance qu'à 100 km/h. Il faut donc avoir un relevé de votre vitesse instantanée mais aussi une mesure de la distance relevée entre votre véhicule celui qui vous précédait. Il s'agit donc d'une verbalisation subjective.

Ainsi, le procès-verbal doit impérativement indiquer votre vitesse, la distance relevée ainsi que celle que vous auriez dû respecter. S’il ne comporte pas ces 3 éléments, vous pouvez contester votre amende. La Cour confirme en effet que sans relevé de vitesse ni distance, le caractère dangereux ou non de la distance constatée ne peut être prouvé. Pour contester un PV pour non-respect des distances de sécurité, il est conseillé de s'adresser à un avocat spécialiste. Si vous avez une protection juridique via votre assurance auto, ces frais peuvent être pris en charge par votre assureur. Renseignez-vous auprès de celui-ci.

Il est à noter que le système de verbalisation mis en place par procès-verbal électronique ne permet pas d'indiquer ces 3 éléments sur le pv. D'après les avocats, cette faille juridique a donc encore de beaux jours devant elle.

Quelques chiffres

Les statistiques les plus récentes dont nous disposons lors de la rédaction de cet article sont ceux de 2017, voici ce qu'il en ressort :

Le spot percutant de la sécurité routière

Il est difficile d'imaginer concrètement les conséquences du non-respect des distances de sécurité dans le flux de circulation. En effet, les avancées technologiques en matière de sécurité à bord des véhicules sont telles, qu'au volant, on se croit facilement à l'abri de tout. Une étude a d’ailleurs démontré qu'un conducteur sur quatre ne respecte pas les distances de sécurité. Sur autoroute, un tiers des accidents sont le fruit d'une collision par l'arrière ou en chaîne (carambolage).

C'est pourquoi, en 2006, la sécurité routière a décidé d'agir en diffusant un spot réaliste sur les distances de sécurité. En insistant sur des conditions normales de circulation, ce clip souligne que le non-respect de la distance de sécurité rend tout simplement impossible une réaction efficace, et engendre des conséquences dramatiques. Même si ce spot date un peu, il est toujours aussi bouleversant.

Afin d'éviter les réactions en chaîne lors des accidents de la route, le respect des distances de sécurité est primordial. Au-delà de vous éviter une contravention, deux secondes peuvent aussi sauver des vies.

Publié le 27-03-2019 : dernière mise à jour le 31-03-2019.