Aside

Qu'est-il interdit en conduisant depuis le 1er juillet ?

Afin d'améliorer la sécurité routière, tout ce qui peut distraire ou perturber le conducteur sur la route peut dorénavant être sanctionnés. Ainsi, manger, boire ou se maquiller, c'est risquer une amende de 135 € et la perte de trois points sur son permis de conduire.

Accueil > Articles > Les interdictions au volant depuis le 1er juillet 2015.

La mortalité sur les routes a fortement augmenté cet été. En cause, les comportements dangereux sont de plus en plus fréquents. Téléphone, alcool et sources de déconcentration sont les premières raisons des accidents mortels. Les deux roues font partie des statistiques en majorité. Les jeunes conducteurs, titulaires du permis probatoire, sont également visés par les nouvelles mesures prenant effet le 1er juillet 2015. Manger, boire, fumer ou se maquiller sont désormais interdit au volant. Pourquoi tant de nouvelles mesures ? Le Ministère de l'Intérieur a décidé de frapper fort, tant dans le motif des sanctions que dans le type de contravention. La sensibilisation aux risques d'accidents mortels est au cœur des nouvelles mesures.

Des mesures draconiennes pour les automobilistes.

Ce qui est interdit au volant.

Conducteurs de voitures et de motos sont dans le viseur du ministère. Les chiffres d'accidents mortels ayant fortement augmenté, certaines mesures ont pris effet le 1er juillet 2015. L'alcool et le téléphone au volant était déjà sanctionnés auparavant. Aujourd'hui, les mesures se renforcent. Le Ministère compte ne plus rien laisser passer. La cigarette est aussi visée, tout comme la nourriture en conduite. La musique à un volume trop élevé dans la voiture est aussi sanctionnée. Clairement, les nouvelles mesures concernent :

Il sera également interdit de rechercher un objet dans la boite à gants. Les jeunes conducteurs ont aussi leur nouveauté. Le taux d'alcoolémie est revu à la baisse, passant de 0,5 grammes / litre de sang à 0,2 g/l.

Les sanctions encourues en cas de non-respect.

Les contraventions relatives aux nouvelles mesures de la sécurité routière tendent à faire prendre conscience des risques aux automobilistes. Des amendes et retraits de points ont été prévus. Non pour mettre des interdits aux conducteurs, ces mesures visent à les sensibiliser et empêcher le nombre d'accidents mortels d'augmenter. La période des vacances étant celle du plus grand nombre de tués, les interdictions sont des alertes lancées aux " inconscients ". De 68 à 1500 €, le montant des amendes est réparti selon la gravité des faits. Les retraits de points, peu présents, sont instaurés pour les infractions les plus dangereuses pour les automobilistes et le conducteur.

La cigarette au volant avec un mineur est passible d'une amende de 68 €, tandis que manger, écouter la musique trop fort et se maquiller au volant sont amendables à hauteur de 75€. 135€ d'amende seront exigés en cas de port d'oreillettes, d'écouteurs ou de casques. Le dépassement du taux d'alcoolémie pour les jeunes conducteurs connait le même montant sur la contravention. Ceux qui seraient arrêtés par les forces de police pour avoir regardé un écran (hors GPS) seront sanctionnés d'une amende de 1500€. Un retrait de 3 points sur le permis de conduire est effectif pour les trois derniers cas. Par ailleurs, les jeunes conducteurs connaîtront un retrait de 6 points sur leur permis probatoire en cas d'alcoolémie supérieure à 0,2 g/l. Autant dire que le retrait immédiat du permis sera appliqué.

Situation Amende Points
Fumer avec un mineur à bord du véhicule 68 € 0
Se maquiller même à l'arrêt (feux, bouchons) 75 € 0
Manger au volant 75 € 0
Volume de la musique empêchant d'entendre la circulation. 75 € 0
Oreillettes ou casque pour téléphoner ou écouter la musique. 135 € 3 pts
Regarder un écran (sauf assistant d'aide à la conduite). 1 500 € 3 pts
Dépasser 0.2g/L d'alccol dans le sang en permis probatoire. 4 500 € 6 pts

Que retient-on des mesures du 1er juillet ?

En frappant fort dans le porte-monnaie et le nombre de points des automobilistes, le ministère de l'Intérieur compte bien inverser grandement la courbe des accidents mortels dès l'été 2015. Tous les automobilistes sont concernés, tant les jeunes en deux roues ou voitures que les conducteurs de voitures et de camions. Les contrôles routiers, de plus en plus fréquents, visent à verbaliser les automobilistes les plus dangereux.

Les accidents en ville et sur les grandes routes ayant augmenté, le ministère a décidé de tirer la sonnette d'alarme. Malgré certaines nouvelles lois routières critiquées, leur but n'est en aucun cas d'ajouter des barrières supplémentaires aux conducteurs. Assurer la sécurité de tous est bien l'objectif premier des nouvelles mesures pour la sécurité routière.

Publié le 09-09-2015 : dernière mise à jour le 01-09-2017.