Aside

Avertisseur de radars fixes et mobiles.

acheter un avertisseur de radars ou même en posséder un dans sa voiture est illégal depuis le 05/01/2012. Attention à bien faire la différence dorénavant entre un assistant d'aide à la conduite qui est légal et l'avertisseur de radars ou le détecteur de radars qui sont illégaux.

Les avertisseurs de radars pour appareils fixes et mobiles.

Accueil > Autres liens > Boutique Assistant > Les avertisseurs de radars

Un avertisseur de radars : qu'est-ce que c'est ?

Avertisseur radar

Un avertisseur de radars est un système qui avertit les automobilistes lorsqu'ils approchent d’une zone où se situe un radar fixe (radar automatique) ou une zone à risques de contrôle par radar mobile. Un avertissement sonore ou lumineux est émis à l'approche d'une de ces zones.

Un avertisseur est souvent vendu sous la forme d'un boîtier tout intégré, mais il est également disponible sous la forme d'un PDA ou d'un téléphone portable. Placé dans votre véhicule, il vous permet d’éviter les excès de vitesse, de préserver les points de votre permis de conduire et de renforcer votre sécurité. Le fait d'avoir en votre possession un avertisseur de radars ne vous dispense pas de respecter le code de la route.

Il existe aujourd'hui plusieurs types de produits sur le marché. Ils fonctionnent tous grâce au système GPS qui permet de connaître précisément la position de votre véhicule, ainsi une alerte radar retentit lorsque vous approchez d'une zone connue de contrôle radar.

Objet désormais banal, l'avertisseur de radars était quasi indispensable pour les automobilistes jusqu'à la fin de 2011. En effet, depuis le 05 janvier 2012, l'avertisseur de radars est illégal, au même titre que le détecteur de radars et l'antiradars. Cette interdiction est sanctionnée par une amende de 1 500 € et un retrait de six points du permis. Dorénavant, seul l'assistant d'aide à la conduite est autorisé.

Pour trouver un assistant d'aide à la conduite, consultez notre boutique « Assistant aide conduite ».