Aside

Une possible nouvelle modification du permis de conduire.

De nouvelles mesures élaborées dans la cadre de la réforme du permis de conduire font déjà parler d'elles. En effet même si ce ne sont que des propositions, avec ces nouvelles règles, nous nous approcherions de la tolérance zéro pour les jeunes en permis probatoire.

Accueil > Articles > Réforme du permis de conduire.

Petit tremblement de terre dans l’univers du permis de conduire : l’hebdomadaire Auto-Plus paru le 23 septembre 2008 affirme que le gouvernement est en train de réfléchir à dix mesures chocs qui changeraient radicalement la relation entre les jeunes et la conduite. Retour sur ses supposées mesures qui font déjà beaucoup parler d’elles.

Réforme permis jeune conducteur.

Des mesures surprenantes…

Alors que le gouvernement songe depuis quelques temps à instaurer un nouveau permis, le magazine Auto-Plus assure avoir mis la main sur certaines de ces réformes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles sont assez inattendues. Elles concernent surtout les jeunes conducteurs, qui par leur relative inexpérience, sont généralement plus exposés aux accidents que les autres catégories de population.

Parmi ces possibles nouvelles mesures, on en retrouve certaines qui peuvent facilement être défendues, comme l’instauration d’un taux d’alcool porté à 0% et l’interdiction de conduire des voitures dépassant une certaine puissance pour les possesseurs d’un permis récent, mais d’autres mesures paraissent entraver un peu trop les libertés individuelles.

… et déjà contestées.

En effet, toujours selon le magazine Auto-Plus, parmi les possibles réformes pour le permis de conduire étudiées par le gouvernement se trouveraient deux mesures sujettes à caution : l’interdiction pour les jeunes conducteurs de conduire à certaines heures de la nuit et la limitation du nombre de passagers transportés dans leur véhicule.

S’il est facile de comprendre les motivations derrière ces idées (les jeunes prennent notamment des risques quand ils sortent la nuit et rentrent tard de soirées ou de clubs, souvent en groupe), on peut par contre se demander si le gouvernement ne va pas trop loin en envisageant de telles mesures qui ressemblent à s’y méprendre à une sorte de couvre-feu moderne. Ou alors peut-être n’est-ce là qu’une façon de tester l’opinion publique, histoire de savoir si les gens sont prêts à abandonner quelques libertés pour plus de sécurité sur les routes…

La réaction du gouvernement.

De son côté, le gouvernement n’a pas tardé à réagir en démentant toutes les informations contenues dans ce numéro d'Auto-Plus, et en ajoutant d’ailleurs que ces dernières sont « farfelues ». Dominique Bussereau, secrétaire d’État aux Transports, a déclaré :

« Ces mesures farfelues ne correspondent en rien aux pistes de travail du ministère. Dès la fin de la concertation en cours d'achèvement avec les auto-écoles et les inspecteurs du permis de conduire, les vraies mesures seront soumises au Premier ministre et au président de la République. »

Pour sa part, Auto-Plus confirme ses informations et le fait que les projets dévoilés font bien partie des pistes de travail du gouvernement et de ses partenaires. C’est donc une affaire à suivre de très près, puisque toujours selon le magazine, cette réforme du permis à point doit être soumise à un comité interministériel sur la sécurité routière qui se déroulera le 15 octobre.

D’autres mesures plus symboliques.

Mais derrière toute cette agitation autour de quelques réformes dont on ne connait pas encore la véracité, d’autres mesures possibles valent une certaine réflexion. Le gouvernement envisagerait en effet de laisser conduire seules et sans accompagnateur les personnes de plus de 18 ans ayant opté pour l’apprentissage anticipé de la conduite, à condition qu’elles aient déjà suivi une formation de 20h en auto-école et effectué les trois mois de conduite accompagnée. Et en plus de cela, le gouvernement réfléchirait à la création d’un « fond national de solidarité à la sécurité routière » qui permettrait aux jeunes les plus démunis d’accéder au « permis à 1€ par jour ».

Publié le 03-10-2008 : dernière mise à jour le 09-12-2015.