Aside

Organiser le jour de son départ en vacances.

Nous n'avons pas tous l’habitude d'effectuer de longs trajets en voiture. Il vaut donc mieux prendre quelques précautions afin de s'assurer la réalisation d'un trajet en sécurité pour nous et notre famille ainsi que pour les autres usagers de la route.

Accueil > Articles > Sécurité routière : précautions à prendre le jour du départ en vacances.

Après avoir vu dans notre article précédent comment bien préparer votre véhicule et votre itinéraire dans l'optique du départ en vacances, nous vous proposons maintenant quelques conseils pour passer un trajet serein et en toute sécurité.

Sur la route :

Pour une sécurité maximale durant votre trajet, il est fortement conseillé de prendre la route à une heure où vous serez en pleine forme. Privilégiez le matin ou la fin de journée et assurez vous d'être bien reposé pour garantir un état de vigilance maximale.

Sécurité routière : le départ en vacances.

Vous devez bien entendu obéir au code de la route. En premier lieu les règles de conduite, notamment concernant la vitesse, mais aussi les règles à l’intérieur du véhicule. Chaque passager doit être attaché, y compris votre animal de compagnie. Équipez le alors d'un harnais et d'un système d'attache spécifique. De cette manière, votre animal ne pourra pas vous déranger en se déplaçant dans le véhicule et ne sera pas projeté en cas d'accident ou de freinage violent. Cela est nécessaire à sa sécurité mais aussi à la vôtre et à celle des autres automobilistes.

Effectuer une pause d’au moins 15 minutes toutes les 2 heures est essentiel pour tous les occupants du véhicule. De plus, si des signes de fatigues (bâillement, troubles visuels, lenteur de réaction…) se manifestent chez le conducteur, il est impératif de s’arrêter pour se reposer.

Pour les passagers ayant le mal du transport évitez de lire, de consommer des boissons gazeuses ou lactées, aérez le véhicule et fixez votre regard sur un point fixe à l’extérieur. Une conduite douce ainsi que des pauses plus fréquentes participeront également à la diminution de ce problème.

Si vous voyagez avec des enfants, pensez à verrouiller les portes arrières à l'aide de la sécurité enfants. Prévoyez pour eux des activités et distractions pour la route, cela évitera qu'ils ne s'énervent et que vous soyez alors stressé ou déconcentré. Pensez donc à des musiques qu'ils apprécient, des devinettes, des jeux d'observation, une console de jeux vidéos...

Sur la route, le conducteur se doit d’être vigilant concernant ce qu’il consomme. Ainsi, si vous suivez un traitement médical vérifiez que celui-ci n’est pas incompatible avec la conduite. Pour ce qui est de l’alimentation, privilégiez un repas léger et protéiné, évitez les graisses ou sucres et pensez à boire de l’eau régulièrement. Ces quelques précautions garantiront une vigilance maximale et éviteront l’endormissement. Il est bien sûr évident que le conducteur ne consomme ni drogue, ni alcool avant de prendre le volant.

Conditions météorologiques :

Conduire sur l’autoroute par PreventionRoutiere75.

Les conditions météorologiques peuvent être un facteur de stress et de danger sur la route. En cas de pluie, de brouillard ou encore de chutes de grêle, référez-vous aux règles en vigueur. Pour la pluie notamment, réduisez votre vitesse et maintenez les bonnes distances de sécurité. Si les conditions sont trop compliquées, arrêtez-vous en attendant une accalmie.

En cas de forte chaleur, conducteur comme passagers doivent s’hydrater d’avantage en buvant beaucoup d’eau. Pour vous rafraîchir utilisez des brumisateurs et régulez la température de l’habitacle. Si vous disposez de la climatisation ne créez pas une différence de température avec l’extérieur supérieure à 5°C pour éviter les rhumes et maux de gorge par la suite. Si vous n’en bénéficiez pas, aérer la voiture avant de prendre la route et utilisez le système de ventilation pour assurer la circulation de l'air.

Lors de vos pauses garez-vous à l’ombre quand cela est possible, sinon servez-vous d’un pare-soleil à chaque arrêt pour limiter l'accumulation de chaleur dans l'habitacle. Dans de telles conditions, il est conseillé de multiplier les pauses, pour vous, mais aussi pour éviter la surchauffe de votre moteur. Enfin si vous devez continuer à rouler malgré votre moteur qui chauffe, pour évacuer en partie la chaleur ainsi produite, réduisez votre vitesse, allumez votre ventilation à sa puissance maximale et ouvrez les vitres du véhicule jusqu'à ce que vous puissiez vous arrêter.

Des pauses fréquentes, le respect du code de la route et le bien-être des occupants du véhicule sont donc les clés d’un départ réussi. En suivant ces recommandations, vous arriverez sur votre lieu de vacances détendus, sans contravention, avec tous vos points sur votre permis, mais surtout sains et saufs.

Publié le 25-06-2015 : dernière mise à jour le 09-12-2015.