Aside

Des zones de danger signalée par l'assistant d'aide à la conduite.

Les avertisseurs de radars sont dorénavant illégaux. Seuls les assistants d'aide à la conduite sont autorisés dans les véhicules : ces appareils vous signalent les "zones de danger", les "zones à risque" et les "perturbations".

Accueil > Articles > Assistant d'aide à la conduite : la fin des avertisseurs de radars.

Assistant d'aide à la conduite : la fin des avertisseurs de radars.

Depuis le lundi 28 novembre à 23h59, les avertisseurs de radars sont illégaux. Ces appareils, qui permettent de connaître l'emplacement des radars, deviennent des assistants d'aide à la conduite. Pour l'instant, aucune sanction n’est appliquée aux personnes qui en possèdent un car le décret d'application n'est pas encore passé au journal officiel, mais cela devrait se faire dans le courant du mois de décembre. En revanche, par la suite, les sanctions seront les mêmes que pour la détention d'un détecteur de radars : l'usager risquera une amende de 3 750 euros, un retrait de six points du permis de conduire et la confiscation de l'appareil.

Cette modification fait suite aux mauvais chiffres de la sécurité routière au début de l'année 2011, après de longues négociations entre le gouvernement et les « anti-radars ». Le ministère de l'Intérieur et les fabricants d'avertisseurs de radars sont finalement parvenus à un accord en juillet dernier. Les avertisseurs de radars devront à compter de ce lundi minuit s'appeler "assistants d'aide à la conduite".

Transformer son avertisseur de radars en assistant d'aide à la conduite.

Assistant d'aide à la conduite.

Pour les automobilistes qui ont acquis un avertisseur de radars, celui-ci n'est pas obsolète. Il risque par contre de ne plus fonctionner tant que vous n'aurez pas effectué la mise à jour de votre équipement. En effet, tous les avertisseurs de radars peuvent être mis à jour afin de devenir des assistants d'aide à la conduite.

Si vous disposez d'un appareil communautaire alimenté essentiellement par les autres utilisateurs (type Inforad ou Coyotes), vous allez devoir vous connecter aux serveurs du fabricant afin de télécharger et installer la mise à jour de votre système.

Si votre appareil est non connecté et donc sans carte SIM (Alertes GPS, le 200 Néo, les Wikango 600 et 700, ou encore les Inforad K1 et K2 ...), de la même manière que vous branchiez votre appareil à votre ordinateur pour assurer la mise à jour de la carte des radars, vous devez le brancher et télécharger le fichier de mise à jour.

Quelles sont les différences entre l'avertisseur de radars et l'assistant d'aide à la conduite ?

L'avertisseur de radars permettait de signaler la présence des radars fixes : l'automobiliste pouvait recevoir une alerte 600 m avant la présence de l'appareil et une seconde lorsqu'il l'avait franchi. Ce qui pouvait lui permettre de ré accélérer

L'assistant quant à lui va signaler des "zones de danger". Signalement qu'il pourra effectuer en ville, 300 mètres avant la zone, sur route 2 km avant la zone, et enfin sur autoroute 4 km. On trouvera également dans une "zone de danger" des portions de routes plus accidentogènes, la présence d'un radar fixe, des zones de ralentissement et d'autres éléments jugés bons d'être signalés par la sécurité routière.

Les "zones à risque" regrouperont sans distinction toutes les zones ayant été signalées par les autres utilisateurs du service. Nous y trouverons donc les radars mobiles, les bouchons, les accidents ou les travaux. La présence de radars fixes sur votre itinéraire n'est donc plus signalée de manière précise. Il sera donc utile d'activer son limitateur ou régulateur de vitesse en attendant l'arrivé du LAVIA peut-être dans quelques années.

Publié le 30-11-2011 : dernière mise à jour le 19-06-2017.