Aside

Un stage sur circuit pour récupérer deux points sur son permis.

Il pourrait bientôt être possible de récupérer deux points sur son permis de conduire en suivant un stage sur circuit. Proposé par la Ligue de défense des conducteurs (LDC) et visant principalement les permis probatoires, l'objectif est de sauver 400 vies supplémentaires par an.

Accueil > Articles > Un stage sur circuit pour récupérer deux points sur son permis.

Un stage sur circuit pour récupérer deux points sur son permis de conduire.

Grâce à un projet de loi proposé par la Ligue de défense des conducteurs le 21 septembre 2011, il pourrait bientôt être possible de récupérer deux points sur son permis de conduire en suivant un stage sur circuit. Ce stage ferait partie des stages agréés par les préfectures permettant de récupérer des points sur son permis de conduire, tels que les stages de sensibilisation à la sécurité routière.

Ce stage viserait essentiellement les jeunes conducteurs, qui ne représentent que 12 % des automobilistes mais sont malheureusement trois fois plus impliqués dans les accidents de la route. Il permettrait d'apprendre aux jeunes conducteurs à réagir, mais surtout à connaître leurs limites et à mieux apprécier les risques. La ligue estime que ce type de stage permettra de réduire de 35 % les sinistres des conducteurs novices et donc de sauver 400 vies supplémentaires par an. "On a tous été jeunes ! Et s’il faut que jeunesse se passe, autant que ce soit en bonne compagnie, sur un circuit automobile, dans des conditions de sécurité optimales", souligne Christiane Bayard, secrétaire générale de la Ligue des conducteurs.

Le même type de stage existe déjà en Autriche et en Grande-Bretagne. En Autriche, il y a eu une baisse significative des accidents chez les jeunes conducteurs depuis la mise en place de ces stages. En Grande-Bretagne, ces stages sont appelés "Jeune conducteur Seat" et sont destinés aux jeunes de 11 à 17 ans. C'est donc une adaptation française de ce type de stage que nous pourrions voir arriver en France.

Cette proposition est déjà soutenue par une centaine de députés UMP, apparentés Nouveau Centre et non inscrits. Notons que les députés provençaux Maryse Jossains-Masini (Aix-en-Provence), Jean Roatta, lui-même ex-pilote de rallye, Roland Blum (Marseille) et Christian Kert (Salon-de-Provence) soutiennent ce projet de loi.

Publié le 01-10-2011 : dernière mise à jour le 22-02-2012.